L’exportation d’animaux vivants relève de la responsabilité de tous, dans le respect des lois et des accords bilatéraux

L’exportation d’animaux vivants relève de la responsabilité de tous, dans le respect des lois et des accords bilatéraux

L’Afsca est active depuis des années sur le plan international et dispose d’un réseau qui contribue à donner forme à la politique européenne et internationale, à garantir l’image des produits belges et à faciliter leur exportation. Sur le terrain, les Unités Locales de Contrôle (ULC) et tout le personnel qui y est rattaché, s’appliquent à assurer la bonne conduite de ces exportations en délivrant des certificats à l’exportation, en fonction des exigences des pays tiers et de la nature des produits concernés. En 2018, 112.666 certificats...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct