Protection des plantes: Phytofar s’interroge sur l’application des règles européennes en Belgique

Phytofar dénonce le flou juridique qui entoure les produits phytos sur le marché belge et tire la sonnette d’alarme sur les multiples risques que ferait peser le morcellement de la Belgique en trois petits marchés régionaux.
Phytofar dénonce le flou juridique qui entoure les produits phytos sur le marché belge et tire la sonnette d’alarme sur les multiples risques que ferait peser le morcellement de la Belgique en trois petits marchés régionaux. - M. de N.

Qu’il s’agisse de voiture, de rouge à lèvres, de vaccin contre la grippe..., l’Europe s’emploie à harmoniser les normes de sécurité et les conditions de mise sur le marché de tous les produits imaginables. C’est ce que l’on appelle communément les « normes de produit ». Ce faisant, l’Europe garantit à tous les citoyens européens une qualité des produits uniforme et sûre, rappelle Phytofar.

Depuis les années 70, l’Union européenne s’est également attelée à l’élaboration d’une politique très stricte en matière de commercialisation des produits, et les...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct