Coulées boueuses: Gembloux consulte ses agriculteurs en vue d’une 2e phase d’implantation de bandes antiérosives en miscanthus

Plantation de miscanthus par le Centre indépendant de promotion fourragère à Gembloux.
Plantation de miscanthus par le Centre indépendant de promotion fourragère à Gembloux. - Valbiom

La ville de Gembloux poursuit ses efforts pour doter les « points noirs » en matière de coulées boueuses de la commune, de bandes antiérosives de miscanthus. Cette plante, une graminée rhizomateuse pérenne, possède un potentiel important de production de biomasse et est cultivée à des fins non-alimentaires (bioénergie, biomatériaux). En 2017, près de 3 ha de miscanthus ont été implantés en bandes linéaires de 15 mètres de large sur une série de points noirs communaux. C’est le Centre indépendant de promotion fourragère (Cipf),...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct