Accueil Cultures

Pulvérisation avisée, problèmes écartés (5): points d’attention après l’application

Dans le 5e volet de sa compagne de sensibilisation, l’association belge de l’industrie des produits de protection des plantes met en évidence les bonnes pratiques à mettre en œuvre après la pulvérisation.

Temps de lecture : 2 min

Dans cette optique, l’asbl Phytofar délivre les recommandations suivantes.

1.  Je rince mon pulvérisateur au champ (voir semaine précédente).

2.  Je pulvérise les restes de bouillie dans ma cuve (effluents phytosanitaires) uniquement au champ ou sur une surface non revêtue, ou je les récupère et je traite la surface à l’aide d’un système d’épuration.

3.  Je ne procède jamais au nettoyage interne ou externe de mon pulvérisateur sur une surface revêtue, à moins que celle-ci ne soit équipée d’une aire de remplissage et de rinçage spécialement prévue à cet effet.

4.  J’entrepose toujours mon pulvérisateur sous un abri ou dans un entrepôt.

Traitement des effluents phytosanitaires

Les effluents phytosanitaires sont les fonds de cuve, les fonds de cuve résiduels, les bouillies inutilisables ainsi que les eaux polluées par les produits de protection des plantes, notamment les eaux de nettoyage du matériel de pulvérisation, qu’il s’agisse du rinçage intérieur ou extérieur. Les effluents récupérés doivent être traités au moyen d’un système de traitement des effluents phytosanitaires.

A lire aussi en Cultures

Glyphosate: des restrictions d’usage à respecter dès maintenant

Cultures Le glyphosate a récemment vu son approbation être prolongée d’un an à l’échelle européenne. Cependant, Phytoweb fait savoir que les autorisations décernées aux produits à base de ladite matière active ont été quelque peu adaptées, notamment au niveau des doses applicables.
Voir plus d'articles