Nourrir la réflexion

Nourrir la réflexion

Qui nourrira nos villes demain ? Le thème retenu par les organisateurs de la Foire agricole et forestière de Libramont, qui ouvrira ses portes le vendredi 27 juillet, interroge clairement le futur, et à raison. À l’échelle de la planète, quelque 60 % de nos concitoyens dans le monde vivront dans des villes. La problématique de l’agriculture urbaine et périurbaine fait régulièrement l’objet de réflexions, de rencontres, de conférences, de reportages. S’ils attirent l’attention d’un nombre croissant de décideurs et de chercheurs, les systèmes innovants de production alimentaire adaptés aux villes ne sont jusqu’ici guère pris en considération par les politiques de l’Union européenne et en particulier la pac. C’est du moins le constat que fait une étude menée par le service de recherche du Parlement européen et qui a été récemment rendue publique. Selon les auteurs, ce nouveau mode d’agriculture reste surtout perçu à travers les biens publics qu’il fournit aux citoyens – tels que la préservation de la biodiversité, la lutte contre les déchets, la réduction de la consommation d’énergie ou encore la demande d’aliments de meilleure qualité – plutôt que pour sa réelle capacité productive de matières premières agricoles. Comme la foire de Libramont le montrera, à travers des conférences, des animations, mais aussi des visages, il existe une grande variété de types et de formes d’agriculture urbaine et périurbaine, allant des jardins communautaires ou familiaux aux « fermes » urbaines en passant par des serres sur les toits ou des jardins verticaux. « Et bien qu’il existe des fermes commerciales très productives, surtout dans les zones périurbaines, le potentiel commercial n’a pas encore été pleinement exploité et fait face à plusieurs contraintes », pointe encore cette étude. Sans attendre, le supplément spécial qui accompagne la présente édition vous invite à découvrir les ambassadeurs de cette nouvelle forme complémentaire d’agriculture et de nourrir votre réflexion. M. de N.

Le direct

Le direct