Le coin du maraîcher: face à la sécheresse, les plantes réagissent

En n'irrigant pas certaines cultures, le maraîcher accepte de ne pas respecter le calendrier initial de récolte. La nature peut aussi compenser partiellement ses excès. La chaleur et l'ensoleillement permettent une avance du développement de la culture, le manque d'eau la freine en diminuant l'activité photosynthétique.
En n'irrigant pas certaines cultures, le maraîcher accepte de ne pas respecter le calendrier initial de récolte. La nature peut aussi compenser partiellement ses excès. La chaleur et l'ensoleillement permettent une avance du développement de la culture, le manque d'eau la freine en diminuant l'activité photosynthétique. - F.

L’échelle de gravité de la sécheresse pour les professionnels comprend plusieurs niveaux allant de l’absence de conséquences à la mortalité de la culture, en passant par d’autres stades s’exprimant par des ralentissements ou des blocages de la croissance ou encore par des inductions de montées en graines ou d’autres phénomènes physiologiques.

Les réactions de la plante

Le flétrissement, l’enroulement des feuilles ou...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct