Sous la menace de la peste porcine africaine, la Belgique prend 16 mesures de protection

La lutte ne constitue pas un enjeu de santé publique, mais bien un enjeu de santé animale et économique vu qu’il n’existe aucun traitement ou vaccination possible contre la maladie.
La lutte ne constitue pas un enjeu de santé publique, mais bien un enjeu de santé animale et économique vu qu’il n’existe aucun traitement ou vaccination possible contre la maladie. - J.V.

Dévoilée fin de semaine dernière, l’information a secoué l’ensemble de la filière porcine belge : cinq sangliers ont été retrouvés morts à Etalle (province de Luxembourg), victimes de la peste porcine africaine (PPA). Ce qui n’est pas sans rappeler de bien sombres souvenirs…

En effet, en 1985 déjà, notre pays avait été victime de ce fléau suite à l’introduction de viande de porc contaminée provenant d’Espagne. Douze exploitations furent contaminées en Flandre-Occidentale, tandis que 185 autres...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct