Manu Laruelle ouvre ses portes pour rétablir des vérités sur l’élevage et ses bienfaits

Montrer un taureau, une vache et son veau au consommateur, c’est aussi lui permettre  de faire le lien entre l’animal et la viande qu’il a dans son assiette.
Montrer un taureau, une vache et son veau au consommateur, c’est aussi lui permettre de faire le lien entre l’animal et la viande qu’il a dans son assiette. - P-Y L.

C’est en réaction à une campagne de dénigrement de la viande et de l’agriculture opérée dans la classe de son fils que Manu Laruelle a tenu à couper court aux idées reçues véhiculées sur l’élevage wallon. L’idée ? Inviter le citoyen à venir dans son exploitation pour déguster un morceau de viande, découvrir la manière dont il travaille ainsi que les conditions de détention des animaux.

Un rendez-vous qui a connu un joli succès de participation en avec près de 1.500 personnes, d’où l’organisation...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct