Les cultivateurs de fruits et légumes demandent la libre circulation des saisonniers

Les cultivateurs de fruits et légumes demandent la libre circulation des saisonniers

Les semaines et mois à venir sont généralement une période chargée pour les cultivateurs qui s’apprêtent à la récolte. Cette année, ils craignent toutefois de devoir se passer de travailleurs saisonniers en raison de la fermeture des frontières. «La situation n’est pas encore dramatique. Nous ne sommes qu’au début de la saison, mais il y a beaucoup d’inquiétude», commente Luc Vanoirbeek, secrétaire général de la VBT. L’association a donc envoyé la semaine dernière un courrier à la présidente de la Commission européenne, en demandant de garantir la libre circulation des travailleurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct