Betteraves et néonicotinoïdes : le secteur à la recherche d’une alternative

Betteraves et néonicotinoïdes : le secteur à la recherche d’une alternative
J.V.

Cette année, la présence des pucerons porteurs du virus de la jaunisse a été particulièrement importante en culture de betteraves, avec des pertes de rendement en sucre de près de 30% dans les zones touchées. Et lorsque le virus a été très présent une année, on peut craindre des situations équivalentes voire plus graves l’année suivante si le froid de l’hiver n’a pas éliminé lesdits pucerons.

S’il est capital pour les agriculteurs de pouvoir développer une lutte efficace avant que ces insectes ne...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct