Le secteur laitier américain se restructure à marche forcée

Aux USA aussi, le secteur laitier se concentre à vive allure.
Aux USA aussi, le secteur laitier se concentre à vive allure. - M. de N.

En l’espace de vingt-cinq ans, le nombre d’exploitations laitières américaines a été divisé par trois, passant de 155.000 en 1992 à 55.000 unités en 2017, indique un rapport de juillet du ministère de l’Agriculture américain. La production de lait, en croissance, s’est peu à peu concentrée dans de grandes exploitations moins nombreuses. Ainsi, les fermes détenant plus de 1.000 vaches fournissent désormais plus de la moitié des volumes laitiers que le pays produit chaque année (99 Mt en 2019). Les exploitations de plus de 2.000 vaches, quasi inexistantes au début des années 2000, en représentent le tiers.

Le territoire compte près de 2.000 fermes de plus de 1.000 vaches qui regroupent la moitié du cheptel du pays. Vingt-cinq ans plus tôt, elles n’étaient que 550 unités de cette taille, et détenaient 10 % du troupeau américain. « Aujourd’hui, les plus grandes fermes laitières du pays traitent plus de 25.000 vaches, généralement organisées en une série d’unités composées d’étables, installations de stockage de fumier, aliments et salles de traite ». Cette restructuration s’est surtout réalisée au profit des régions de l’Ouest.