Au Sima Innovation Awards: de la récolte au stockage, les capteurs dominent le palmarès pour un gain d’efficacité mais aussi financier

En analysant les produits sous toutes leurs facettes,  le CropVision est capable de les caractériser et de les trier.
En analysant les produits sous toutes leurs facettes, le CropVision est capable de les caractériser et de les trier.

Que ce soit lors de la récolte ou du stockage et de la conservation des produits, recueillir un maximum d’informations est un enjeu crucial. En effet, les multiples données dont peut disposer l’agriculteur lui permettent d’optimiser ses pratiques et, ainsi, gagner en efficacité, réaliser des économies, voire gagner de l’argent. Les constructeurs l’ont bien compris et cela se traduit dans ce palmarès des Sima Innovation Awards, catégorie « de la récolte au stockage ».

Faciliter le tri des pommes de terre

Downs repart avec la médaille d’or pour le CropVison, un trieur optique de nouvelle génération pour les pommes de terre non lavées. Ce trieur est équipé de caméras industrielles couplées à un algorithme d’intelligence artificielle. Cette combinaison lui permet d’analyser l’intégralité de la surface du produit (360º) afin de le classifier précisément selon sa qualité : motte, cailloux, divers déchet, pomme de terre sans défaut, pomme de terre verte, pomme de terre coupée, pomme de terre gâtée, pomme de terre difforme et pomme de terre crevassée.

Outre la classification, le CropVision assure le tri. Il dispose ainsi de trois sorties : une pour le produit à conserver, une pour le produit à éliminer (mottes, cailloux…) et une dernière pour la seconde qualité (pommes de terre difformes ou coupées à conserver pour la biométhanisation, par exemple). En pratique, les doigts éjecteurs orienteront le produit vers la bonne sortie selon les choix paramétrés par l’agriculteur.

Enfin, grâce à l’analyse à 360º de chaque pomme de terre, le CropVision informe l’agriculteur de manière très précise sur les tubercules stockés. Il est ainsi possible d’obtenir de nombreuses indications comme les calibres de pommes de terre par lot ou encore la qualité des tubercules triés et stockés.

L’outil s’intègre sur les trémies de réception et déterreurs Downs jusqu’à 2.800 mm de large.

Déterminer la composition en nutriments des céréales durant la récolte

La médaille d’argent a été attribuée à New Holland pour son dispositif d’analyse des nutriments NutriSense. Le constructeur est récompensé pour avoir intégré un capteur proche infra-rouge (NIR) à ses moissonneuses-batteuses en vue d’analyser, enregistrer et cartographier la composition des cultures durant la récolte.

En se basant sur les données recueillies au champ, l’agriculteur peut, notamment, mieux valoriser commercialement ses céréales en les séparant en fonction de leur teneur en protéines (ou tout autre paramètre pertinent). Il peut également mélanger différentes qualités de grain pour atteindre une certaine qualité (minimum ou maximum) et s’adapter à certaines normes de l’industrie.

Le capteur NutriSense, sur moissonneuses-batteuses New Holland, analyse en temps réel la composition en nutriments  de la récolte.
Le capteur NutriSense, sur moissonneuses-batteuses New Holland, analyse en temps réel la composition en nutriments de la récolte.

L’outil permet encore de mieux connaître ses champs. Ainsi, il est possible de moduler la fertilisation en fonction des exportations d’azote liées aux taux de protéines, de mieux connaître ses parcelles et, enfin, d’évaluer au mieux les variétés et leurs implantations.

Mieux ventiler les céréales

Enfin, la médaille de bronze revient à la société française Javelot pour le Venti’Javelot, un système de ventilation automatique pour ajuster la température des grains.

La ventilation est une opération importante durant le stockage des céréales, permettant d’en ajuster la température. C’est pourquoi Javelot, qui développe déjà des solutions de thermométrie connectée permettant de connaître la température du tas de céréales, vient de mettre au point le Venti’Javelot.

Le Venti’Javelot peut déclencher la ventilation du hangar de stockage des céréales  lorsque cela s’avère nécessaire, en fonction des températures relevées  à l’extérieur du hangar et au sein du tas de céréales.
Le Venti’Javelot peut déclencher la ventilation du hangar de stockage des céréales lorsque cela s’avère nécessaire, en fonction des températures relevées à l’extérieur du hangar et au sein du tas de céréales.

Ce dispositif permet de déclencher à distance la ventilation du hangar de stockage, depuis un smartphone ou un ordinateur, mais aussi d’automatiser cette opération. Dans ce cas, la température du grain et la température extérieure sont mesurées en temps réel et le dispositif déclenche la ventilation lorsque cela s’avère nécessaire. Le but : optimiser la conservation du stock tout en réduisant les dépenses énergétiques. Dans cette même optique, la ventilation peut aussi être déclenchée lorsque les températures extérieures sont favorables au refroidissement du tas.

« Le contrôle ainsi optimisé de la température du grain stocké crée un environnement défavorable au développement d’insectes, acteurs majeurs de la dégradation des stocks, et réduit totalement l’utilisation d’insecticides de stockage », selon les concepteurs.