Accueil Viticulture

Vendanges 2022 dans l’UE: les événements climatiques extrêmes risquent d’entraîner d’importantes disparités

Selon les prévisions, la production de vin de l’UE devrait rester à peu près stable par rapport à l’année précédente mais ne pas atteindre la moyenne quinquennale (2017-2021), avec d’importantes disparités au sein des pays résultant des sécheresses et des températures élevées enregistrées au cours des mois de printemps et d’été.

Temps de lecture : 2 min

Les trois principaux pays producteurs, l’Italie, la France et l’Espagne, devraient produire 130,2 millions d’hectolitres, ce qui représente une légère augmentation (+1,1 %) par rapport aux 128,7 millions d’hectolitres produits en 2021/22 et une légère baisse (-2,1 %) par rapport à la moyenne quinquennale de 132,9 millions d’hectolitres. Des baisses de rendements sont enregistrées dans la plupart des autres pays producteurs.

Globalement, la récolte 2022/23 est caractérisée par l’impact des sécheresses et des températures caniculaires qui sévissent en Europe et qui ont conduit à une récolte précipitée et à des rendements réduits. Sur une note positive, les raisins sont dans un très bon état phytosanitaire, présageant des vins d’excellente qualité.

Commentant les chiffres prévisionnels, Luca Rigotti, président du groupe de travail sur le vin du Copa-Cogeca, a déclaré : « Sans être abondante, la récolte 2022 a été largement « sauvée » grâce aux efforts des vignerons. Néanmoins, cette année reste difficile pour l’ensemble du secteur : la hausse du coût du transport, du verre, du carton, des produits phytosanitaires et de l’énergie a encore aggravé les coûts de production déjà élevés. Les marges des producteurs s’en trouvent encore plus érodées. »

Pour Luca Rigotti, les difficultés apportées par les sécheresses et les températures élevées à travers l’Europe ont démontré que « les producteurs s’engagent à atténuer l’impact du changement climatique et à préserver l’environnement. Les vignerons et les coopératives innovent et appliquent de bonnes pratiques qui respectent l’environnement (déchets de taille, systèmes d’irrigation efficaces, réduction des traitements phytosanitaires) sans compromettre la qualité de nos vins. »

A lire aussi en Viticulture

Cépages: quelles tendances en Europe?

Viticulture Début juillet s’est déroulé à Cortina d’Ampezzo en Italie, le colloque VinoVip qui a fait le point sur les « nouvelles compétences » dans la viticulture. Eugenio Sartori, DG de VCR, a présenté les grandes tendances variétales en Europe ainsi que les nouveaux cépages résistants.
Voir plus d'articles