La France, leader mondial de l’exportations de semences

La France, leader mondial de l’exportations de semences
J.V.

Le solde de la balance commerciale semences et plants (947 millions d’euros) a très légèrement reculé par rapport à l’année précédente (951 millions) mais demeure largement excédentaire. Dans le détail, les exportations ont progressé de 1,7 % pour atteindre 1,643 milliard, les importations décollant pour leur part de 4,6 % à 696 millions. Au classement mondial des pays exportateurs de semences de grandes cultures, la France devance les États-Unis, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Parmi les semences françaises, le maïs qui a connu le plus de succès à l’étranger, avec un volume d’exportation de 577 millions (+7 %) et un excédent qui repart à la hausse, à 442 millions (+12 %). Les potagères et florales (en excédent de 268 millions) et la filière pommes de terre (excédent record de 70 millions), qui affiche d’après le Gnis « des résultats exceptionnels », complètent le podium.

Le solde des échanges avec l’Allemagne, premier partenaire de la France, est reparti à la hausse (à 136 millions, soit +19 %) après deux années de baisse, tandis que l’excédent français vis-à-vis de ses partenaires européens a bondi de 5,7 %, pour s’établir à 728 millions, soutenu par une balance positive avec la Hongrie, la Pologne et la République Tchèque. En revanche, l’excédent par rapport aux pays tiers s’est tassé à 296 millions, pénalisé par une hausse de 28 % des importations et un recul des exportations. Le Gnis note « une forte reprise des importations de semences de contre-saison en provenance de l’Amérique Latine », notamment du tournesol dont la valeur progresse de 33 millions, le triple de l’année dernière.

Le direct

Le direct