L’UE règle un vieux différend avec les États-Unis sur le bœuf aux hormones

L’UE règle un vieux différend avec les États-Unis sur le bœuf aux hormones
J.V.

Cet accord de principe est pour l’UE un signe de bonne volonté envers le président américain Donald Trump, une façon de « réaffirmer son engagement à susciter une nouvelle phase dans les relations avec les États-Unis », souligne le commissaire européen à l’Agriculture Phil Hogan, cité dans un communiqué.

« Avec le succès de ces négociations, la Commission a tenu ses promesses sur un sujet très important avec un partenaire commercial majeur, avec qui nous sommes engagés dans des...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct