Les pucerons verts restent présents sur les parcelles de betteraves

Les pucerons verts restent présents sur les parcelles de betteraves
Irbab

Pas moins de 30% des champs ont atteint le deuxième seuil de deux pucerons verts aptères par 10 plantes, constate l’Irbab. Il est important de rester attentif à la présence de pucerons. Si un champ n'a pas atteint le seuil de traitement, il est conseillé de ne pas traiter et de poursuivre les observations sur une base hebdomadaire. Effectuer un traitement avant que le seuil ne soit atteint n'est pas très utile.

L’évolution des populations de pucerons verts peut être suivie via cette carte.

Si le seuil de 2 pucerons verts aptères par 10 plantes est atteint, les points suivants sont importants :

– traiter avec Movento 0,45 l/ha, Teppeki 0,14 kg/ha (une seule application !) ou Closer 0,2l/ha;

– éviter tout traitement avec une pyréthrinoïde, même en mélange. Il entraine plus de mal que de bien;

– utiliser suffisamment d’eau (200 litres ou plus) et traiter quand l’humidité relative est suffisante;

– Teppeki, Movento et Closer peuvent être appliqués en mélange avec les herbicides betteraves;

– un traitement sur de petites betteraves entraînera une rémanence plus courte du produit;

L’avis de traitement ne concerne pas les champs semés avec des semences traitées avec Gaucho.

Betteraves à collet multiple et prolifération foliaire

Dans un nombre important de parcelles, des betteraves multi-collets ayant un développement avec de multiples petites feuilles peuvent être observées. Cette prolifération de feuilles fait suite à une destruction du bourgeon apical qui forme normalement le bouquet foliaire central. Il en résulte l’émergence des bourgeons (dormants) latéraux formant des betteraves multi-collet. Le développement de ces betteraves est parfois normal mais parfois retardé.

Les causes peuvent être multiples, dont des dégâts de petits gibiers ayant brouté le cœur, mais probablement également par la piqûre d’une petite punaise (capside) qui détruit le bourgeon central. Ce phénomène est observé indépendamment de la variété. Des observations sont en cours pour évaluer la présence dans les parcelles Force et Gaucho. Le phénomène peut être plus important en bordure arborée.

Aucune intervention ne peut être envisagée.

D’après un message de l’Irbab

le 19 mai

Le direct

Le direct