Accueil pommes de terre

Doryphores: ne traitez qu’en cas de nécessité!

Sous peu, certains patatiers commenceront à pulvériser contre les doryphores. Néanmoins, n’oublions pas que la pomme de terre est programmée pour pouvoir perdre jusqu’à 25 % de ses feuilles (maladies foliaires, dégâts de grêle, brûlures d’ozone, dégâts de limaces ou de doryphores…) sans effet sur le rendement.

Temps de lecture : 1 min

Avant tout traitement, il est conseillé de circuler dans votre champ et vérifier que les éventuels foyers découverts sont aussi présents dans le champ et pas uniquement en forrière (ou le long de froments après pommes de terre). Dans ce dernier cas, un traitement uniquement en forrière est recommandé.

Il est absolument nécessaire d’utiliser des insecticides respectant les auxiliaires, d’autant plus que nous sommes dans une année à pucerons. Les prédateurs sont bien présents, comme les coccinelles qui dévorent de nombreux pucerons principalement au stade larvaire (jusqu’à plus de 80 pucerons/jour) mais aussi au stade adulte (environ 40 à 50 pucerons/jour).

Pour plus de précisions concernant les insecticides utilisables contre les doryphores, veuillez vous référer au tableau ci-dessous.

26-4021-insecticides autorisés-PDT-web

D’après la Fiwap

A lire aussi en pommes de terre

Les variétés de pommes de terre robustes en 2022 et demain: la génétique, la première solution pour faire face à la réduction des produits de protection!

pommes de terre Le CRA-W, en collaboration avec la Fiwap et Biowallonie, a installé pour une 4e année consécutive son essai et sa démonstration de variétés de pommes terre robustes. Les variétés robustes, selon la convention « pommes de terre bio robustes » sont, par ordre d’importance, fortement tolérantes (voir résistantes) au mildiou ; plus tolérantes aux stress abiotiques, principalement sécheresse et chaleur (ce dernier élément étant plus important que le premier) que les variétés courantes ; et pour certaines d’entre elles, moins gourmandes en azote…
Voir plus d'articles