Lettre ouverte à mesdames et messieurs les ministres et parlementaires: «Nous ne voulons plus nous taire!»

Lettre ouverte à mesdames et messieurs les ministres et parlementaires: «Nous ne voulons plus nous taire!»

La désinformation, le dénigrement de l’agriculture et de ses forces vives nous découragent alors que beaucoup d’entre nous, principalement les plus jeunes, croulent sous les dettes. Ceci n’est pas étonnant si on veut se rappeler que le prix de vente du froment s’affichait en 1960 à 200 €/tonne (8 fr/kg) alors qu’il s’élève aujourd’hui à 140 €/tonne !

Malgré l’évolution technique pourtant décriée, et avec l’érosion monétaire sur plus d’un demi-siècle, il ne faut pas être Newton ou Archimède pour...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct