Peste porcine africaine: «Les efforts entrepris portent leurs fruits… mais il reste du chemin à parcourir»

Plusieurs milliers d’hectares de forêts ont été interdits d’accès dès la découverte de l’épidémie. Depuis, certaines zones sont à nouveau accessibles aux forestiers et promeneurs.
Plusieurs milliers d’hectares de forêts ont été interdits d’accès dès la découverte de l’épidémie. Depuis, certaines zones sont à nouveau accessibles aux forestiers et promeneurs. - J.V.

Responsable de plusieurs crises sanitaires importantes dans le monde, le virus de la peste porcine africaine (PPA) n’est pas totalement inconnu en Belgique. Celui-ci avait déjà fait une incursion en Flandre en 1985, entraînant l’abattage de 35.000 porcs. Les analyses menées à l’époque avaient démontré que le virus provenait d’Espagne.

Son retour en force, près de 35 ans plus tard, a été confirmé le 13 septembre dernier suite à la découverte de plusieurs carcasses de sanglier suspectes...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct