Faut-il, ou non, ouvrir l’assolement maraîcher aux grandes cultures?

Le travail en bandes de cultures de largeur adaptée à l'empattement  du tracteur permet d'obtenir une structure de sol impeccable dans la zone cultivée. L'accès aux parcelles est facilité même après une  période pluvieuse.
Le travail en bandes de cultures de largeur adaptée à l'empattement du tracteur permet d'obtenir une structure de sol impeccable dans la zone cultivée. L'accès aux parcelles est facilité même après une période pluvieuse. - F.

Dans les fermes exclusivement maraîchères, l’assolement comprend essentiellement des cultures maraîchères et des engrais verts. Les exploitations agricoles en diversification peuvent réserver un espace dédié chaque année à la production maraîchère ou, au contraire, inclure ces cultures spéciales à la rotation agricole classique de polyculture et élevage.

Gérer les assolements et les rotations, c’est prévoir les problèmes potentiels, et donc avoir une vision sur le moyen et le long terme. Cette...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct