Accueil Législation

L’OiRA, également disponible pour les entreprises actives en cultures ornementales

Quelle que soit la taille de l’entreprise, selon le code du Bien-être au travail (loi du 4 août 1996), l’employeur a une obligation d’assurer la sécurité et de protéger la santé de ses travailleurs.

Temps de lecture : 3 min

On entend par « travailleurs » toute personne sous contrat (rémunéré ou non) comme le stagiaire, l’apprenti, le salarié engagé à plein-temps ou à temps partiel.

Cette obligation d’assurer la sécurité des travailleurs s’appuie sur l’identification des risques sur le lieu de travail (l’analyse des risques), l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de prévention des risques solide et actualisé.

L’analyse des risques peut être réalisée par une personne extérieure à l’entreprise, un salarié de l’entreprise formé pour réaliser cette tâche ou l’employeur lui-même (pour les petites entreprises).

Elle poursuit 3 objectifs :

–  Identifier les risques les plus importants ;

–  Proposer des mesures destinées à améliorer la sécurité ;

–  Mettre en évidence les exigences réglementaires à respecter : assurance accident de travail, trousses de secours, affichage des consignes, fiches de poste, formation du personnel…

Qu’est-ce que l’OiRA?

Afin de répondre à cette obligation, un outil nommé OiRA a été créé pour donner un coup de pouce aux très petites entreprises.

OiRA signifie : Outil Interactif d’évaluation des Risques en ligne.

Il s’agit d’un outil développé par l’agence européenne pour la sécurité au travail et promu par le SPF Emploi travail et concertation sociale. Il est destiné à aider les PME dans divers secteurs d’activité tels que le nettoyage, la restauration, la coiffure, les garages… mais aussi les entreprises de parcs et jardins et les entreprises en horticulture ornementales (depuis ce mois de mars).

L’objectif de l’OIRA est de permettre :

1) La réalisation d’une analyse des risques de votre entreprise en identifiant les manquements et les points faibles concernant la sécurité au travail.

2) La création d’un plan de prévention. Celui-ci doit comporter : les mesures de prévention correctives permettant de réduire les risques, les moyens qui y seront consacrés et les délais de mise en place des mesures. Ces mesures prévues dans le plan sont identifiées grâce à l’analyse des risques.

L’OiRA est une aide en ligne gratuite et confidentielle.

Comment ça fonctionne ?

Lorsque vous commencerez votre première évaluation des risques, il vous sera demandé de créer un compte OiRA. Il s’agit d’une procédure simple et rapide.

L’enregistrement vous permettra de vous connecter à tout moment, de sauvegarder votre évaluation en cours et d’éditer vos rapports et plans d’action. Les données de l’entreprise sont anonymisées.

L’analyse des risques via l’OiRA suit une démarche structurée. Il vous suffit de suivre son cheminement et de répondre aux questions qui vous seront posées, à votre rythme.

Les résultats sont formalisés dans un document qui suit les étapes suivantes :

– Préparer l’évaluation des risques ;

– Identifier les risques et les estimer ;

– Proposer des actions de prévention

– Éditer un plan de prévention à partir des actions de prévention que vous aurez déterminé.

Plus d’infos : https ://www.beswic.be/fr/pme/oira-votre-analyse-des-risques-en-ligne

PreventAgri

A lire aussi en Législation

La cession privilégiée en gelée…

Droit rural Qui veut bien se prêter à l’exercice de la comparaison entre l’ancienne version de la loi sur le bail à ferme et sa nouvelle version wallonne, en vigueur depuis le 1er janvier 2020, fera le constat que, ci-et-là, apparaissent parfois de nouvelles dispositions légales, autrement appelées de nouveaux articles, souvent affublés d’un « bis » ou d’un « ter » : 2bis, 2ter, 57bis…
Voir plus d'articles