Un premier point sur le désherbage en betteraves et chicorées

Un premier point sur le désherbage en betteraves et chicorées

Dans les parcelles betteravières, les premières adventices ont déjà germé et après la pluie, de nouvelles adventices germeront à nouveau. Il faut donc bien contrôler les champs pour pouvoir traiter les adventices au stade de cotylédon (stade 2 feuilles maximum).

Dans les champs observés par l’Irbab, de nombreuses levées de mercuriales ont été remarquées. Cette adventice est difficile à contrôler à un stade plus avancé. Il est donc important de respecter un délai de maximum 6-8 jours entre les 3 premiers FAR. En betteraves, au moins 1 ou 2 FAR ont déjà été appliqués. Un deuxième ou troisième FAR sera pulvérisé dans les prochains jours. Rappelez-vous que dans des conditions sèches, comme la semaine dernière, la dose de produit de contact comme ‘Betanal’ peut être augmentée et l’huile peut être augmentée à 1 l pour améliorer l’absorption du produit.

À partir du stade 4 feuilles de la betterave, des produits comme ‘Frontier-Elite’ ou ‘Dual Gold’ sont également autorisés mais la recommandation standard reste ‘Betanal’, ‘Tramat’, ‘Goltix’ avec de l’huile.

À partir de ce même stade, on peut également intervenir avec une bineuse commandée par caméra. Le passage mécanique sera utile pour éliminer les adventices au stade 4 feuilles dans des conditions sèches.

Premiers traitements en chicorée

Même dans des conditions sèches, les adventices ont pu germer, donc dans les chicorées déjà semées, un seul traitement peut avoir été effectué. Veuillez noter que « Boa » et « AZ 500 » ne sont pas utilisés au stade cotylédon des chicorées. De même, le « Safari » ne peut être utilisé lorsque la levée des chicorées est supérieure à 70 %. Enfin, il est préférable d’éviter l’ajout de « Trend » ou d’huile lors de l’utilisation de « Boa ».

Le direct

Le direct