«Toute demande d’autorisation est soumise à une stricte évaluation»

Si la vue d’un pulvérisateur au milieu d’un champ émeut parfois le consommateur, il est bon de rappeler que les produits utilisés ont subi une batterie de tests et évaluations avant d’être agréés sur le sol belge.
Si la vue d’un pulvérisateur au milieu d’un champ émeut parfois le consommateur, il est bon de rappeler que les produits utilisés ont subi une batterie de tests et évaluations avant d’être agréés sur le sol belge. - M. de N.

Au sein de nos services, nous évaluons une formulation, c’est-à-dire un produit phytopharmaceutique, en vue de sa mise sur le marché belge », explique Olivier Guelton, chef de cellule Autorisation des produits phytopharmaceutiques. La substance active composant la formulation est quant à elle évaluée à l’échelle européenne pour son usage principal. Pour tout usage secondaire, une nouvelle évaluation de la substance active devra être menée par l’État membre dans lequel ledit usage secondaire est sollicité....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct