Accueil Equipements

Pelleteuse, remorques et camions passent l’épreuve du Genitec

Après les chargeurs télescopiques et sur roues, ce sont une pelleteuse et divers moyens de transport qui ont évolué dans le Genitec en conditions réelles de travail. Une bonne occasion pour les professionnels de jauger ce que ces engins « ont dans le ventre » tout en profitant des commentaires techniques de Nicolas Higuet, commissaire du Genitec.

Temps de lecture : 8 min

Si les chargeurs étaient les engins les plus représentés à Libramont, n’oublions pas que les chantiers de génie civil accueillent également des pelleteuses, camions et autres remorques. Leur défilé était donc également très attendu.

Pelleteuse

Dans cette catégorie, un engin était au programme du Genitec.

JCB Hydradig 110W

Lors du Genitec 2016, JCB présentait une réelle nouveauté dans le secteur des pelles sur pneumatiques, à savoir la JCB Hydradig 110W. Il s’agit d’un tout nouveau concept de construction, grâce auquel à la fois le moteur, le réservoir, la transmission et la pompe hydraulique se trouvent positionnés entre les roues. Outre un centre de gravité abaissé, ceci présente l’avantage de procurer une visibilité sans pareille autour de la machine mais aussi sur les 4 roues et les stabilisateurs, en supprimant le capot moteur situé traditionnellement derrière la cabine.

Destinée aux chantiers urbains, la JCB Hydradig 110W repose sur un châssis inspiré de celui des chargeurs télescopiques de la marque. Cette pelle dispose donc de 3 modes directionnels, à savoir 2 ou 4 roues directionnelles ainsi que la marche en crabe.

La JCB Hydradig 110W est dotée d’un moteur JCB Ecomax T4i de 110 ch et d’une transmission à variation continue autorisant une vitesse maximale de déplacement de 40 km/h. Trois modes d’avancement peuvent être sélectionnés, pour s’adapter à toutes les conditions de déplacement rencontrées.

De par cette conception innovante, le rayon de braquage est de seulement 4m. Il est aussi intéressant de noter que l’entretien de la machine peut se faire entièrement au niveau du sol.

Cette machine, pesant un peu moins de 11,5 t, dispose d’une hauteur à la cabine de 2,99 m et d’une largeur de 2,42 m. La flèche se caractérise par une capacité de levage de 1.000 kg à portée maximale lorsque la pelle est munie de pneus jumelés.

Moyens de transport

Trois remorques, fabriquées par deux constructeurs, ainsi que le traditionnel camion Mercedes-Benz Unimog ont été présentés dans cette catégorie.

Fliegl ASW 363 Stone

La remorque Fliegl ASW 363 Stone, avec son fond poussant, ne décharge pas son contenu en le basculant, mais en le poussant. Cette opération se déroule en deux phases : la première fait glisser le fond sur la partie fixe, et ensuite la ridelle frontale se déplace vers l’arrière. Tout se fait en un seul mouvement et dure, selon la remorque, environ 40 secondes.

Le système de fond présente plusieurs avantages. Citons notamment une plus grande stabilité au déchargement, la possibilité de décharger dans des endroits de faible hauteur, la possibilité de distribuer le chargement en portions, ou encore la possibilité de comprimer des matières de faible densité.

Le fond poussant, la ridelle frontale et les parois latérales sont colmatés avec des bandes de PU afin que rien ne puisse s’infiltrer dans le système poussant et que le fond et les parois latérales puissent être nettoyés proprement.

Pour faire glisser le chargement, 3 cylindres à double action sont utilisés. Ceux-ci sont alimentés avec l’huile du tracteur. Un maximum de 35 l d’huile est nécessaire pour le déchargement.

Cette remorque est dotée de trois essieux lourds BPW, de freins pneumatiques à variation de charge et d’amortisseurs pneumatiques. Ces amortisseurs confèrent à la fois confort sur la route et réduction de la traction au travail. Il est possible de décharger le premier essieu afin d’opérer un report de charge sur le tracteur et en accroître ainsi l’adhérence.

Les premier et troisième essieux sont dirigés par un circuit fermé et 2 cylindres directeurs placés des deux côtés du timon. Le châssis est galvanisé à chaud et la caisse peinte avec une laque bicomposante, afin de conférer une grande longévité à ce matériel.

La Fliegl ASW 363 Stone dispose d’une caisse de 6,80 m de long et 1,25 m de haut, soit une capacité d’environ 20 m³. Cette caisse est constituée d’acier HB 400 d’une épaisseur de 8 mm pour le fond et 4 mm pour les côtés. Son poids total est de 33 t.

La remorque Fliegl AsphaltProfi ASS 272 présente une grande polyvalence. Outre de la terre, des graviers et autres gravats, elle peut transporter  de l’asphalte bouillant.
La remorque Fliegl AsphaltProfi ASS 272 présente une grande polyvalence. Outre de la terre, des graviers et autres gravats, elle peut transporter de l’asphalte bouillant. - T.D.

Fliegl AsphaltProfi ASS 272

La remorque Fliegl AsphaltProfi ASS 272 décharge son contenu grâce à son fond poussant, opérant en deux phases : le fond coulisse dans un premier temps vers l’arrière, puis la ridelle frontale pousse le reste du chargement. Grâce à ce système, le déchargement débute à la moitié du bac, ce qui permet au produit de ne pas s’accumuler et de réduire considérablement la pression sur les parois latérales.

Le colmatage du fond poussant, de la ridelle frontale et des parois latérales n’est pas réalisé avec des bandes de PU habituelles, mais avec des plaques en acier dur tirées par un ressort contre le fond et les parois latérales. De ce fait, cette remorque est polyvalente : on peut y transporter tous les produits comme la terre, le sable, les graviers et autres gravats, mais aussi l’asphalte bouillant. Tant les côtés que le fond, la ridelle frontale et la porte arrière de cette remorque sont isolés par une épaisse plaque de mousse. L’asphalte reste ainsi chaud beaucoup plus longtemps et peut être traité plusieurs heures encore après que la caisse ait été remplie.

Le chauffeur et le conducteur des travaux peuvent contrôler facilement la température du chargement via les 4 thermomètres analogiques qui se trouvent sur le côté de la remorque.

La double porte permet de décharger le contenu plus loin derrière le véhicule. On protège ainsi les phares et l’asphalte chaud aboutit plus loin dans l’asphalteuse, ce qui permet de prévoir une plus grande réserve.

En utilisant le principe du fond poussant pour le transport de l’asphalte, on n’est plus confronté à des problèmes lors de l’asphaltage dans des tunnels, sous des ponts, des câbles, des arbres… De plus, la remorque Fliegl présente un châssis intégré, ce qui se traduit dans un poids propre plus faible.

Le modèle ASS 272 se caractérise par une longueur de caisse de 7,20 m et une hauteur de parois d’1,40 m, soit une contenance de 24 m³. L’épaisseur des plaques en acier HB 400 est respectivement de 6 mm pour le fond et 4 mm pour les côtés. L’Asphaltprofi est disponible en exécution à 2 et 3 essieux.

La remorque Fliegl ASW 363 Stone, avec son fond poussant, ne décharge pas son contenu en le basculant, mais en le poussant.
La remorque Fliegl ASW 363 Stone, avec son fond poussant, ne décharge pas son contenu en le basculant, mais en le poussant. - T.D.

Joskin Trans-KTP 22/50

La benne Travaux Publics Joskin Trans-KTP 22/50 se distingue par sa caisse et sa porte arrière intégralement constituées d’acier Hardox 450, d’une épaisseur de 6 mm. Cet acier à très haute limite d’élasticité, 4 à 5 fois supérieure à celle d’un acier traditionnel, lui confère non seulement une plus grande robustesse mais permet aussi d’en diminuer le poids à vide. La fabrication de la caisse s’opère à partir de deux tôles subissant une succession de plis, sans soudure transversale de raccord. Il résulte de ce procédé des bennes légères et particulièrement robustes.

Mesurant une longueur de 5,06 m, cette benne peut supporter une charge utile techniquement admissible sur chantier de 22 t. Son contenu peut être facilement vidé grâce au profil conique et aux bords arrondis de la caisse. Le grand dégagement offert par la porte hydraulique arrière facilite également la vidange de cette caisse.

Le train roulant est constitué du boggie Joskin Cross-Over procurant un grand confort de roulage, y compris sur terrain accidenté. Doté d’un point de pivot situé sous les lames de suspension, ce boggie est conçu de façon à produire le meilleur compromis entre garde au sol et aisance de traction.

Le vérin télescopique assurant le bennage de la caisse est monté sur un cadre à double oscillation pourvu de paliers graissés, placé dans une position avancée sur le châssis. Cette conception absorbe les torsions dues aux contraintes subies au bennage et protège efficacement le vérin et la caisse de toute déformation. Une valve de sécurité, placée directement sur le vérin de bennage, prévient tout risque de chute accidentelle de la caisse, notamment en cas de rupture éventuelle de la canalisation hydraulique.

La benne Joskin Trans-KTP 22/50 gagne en robustesse grâce à sa caisse  et sa porte arrière intégralement constituées d’acier Hardox 450.
La benne Joskin Trans-KTP 22/50 gagne en robustesse grâce à sa caisse et sa porte arrière intégralement constituées d’acier Hardox 450. - J.V.

Mercedes-Benz Unimog

Enfin, le Genitec a accueilli pour la troisième fois le mythique camion tout-terrain Unimog de Mercedes-Benz. En l’occurrence, il s’agissait du modèle UHE 4023, développant une puissance de 231 ch et un couple de 900 Nm, grâce à son moteur Euro 6 de 5.130 cc.

Qu’il s’agisse de se déplacer à 90 km/h sur route ou de travailler à faible vitesse, le nouvel Unimog et sa technologie BlueEfficiency Power font preuve d’une grande efficience. La chaîne cinématique a été spécialement étudiée pour obtenir de tels résultats. La boîte de vitesses est entièrement synchronisée avec système EPS et dispose de 16 vitesses avant et 12 arrière, ainsi que de l’inverseur de marche rapide EQR. La suspension est assurée par des ressorts hélicoïdaux à grand débattement.

Ce véhicule est un véritable passe-partout, grâce notamment à sa transmission intégrale, à sa garde au sol de près de 50 cm due à ses ponts portiques, au blocage des différentiels, à son cadre flexible en torsion, à son système de régulation de pression des pneus, ou encore ses porte-à-faux réduits pour des angles d’attaque et de rampe importants. Les chiffres relatifs aux capacités de franchissement de l’Unimog sont impressionnants puisque l’angle d’attaque à l’avant est de 43º et de 41º à l’arrière. Son aptitude en côte est de 110 %. Le châssis peut se tordre selon un angle de 30º tant à l’avant qu’à l’arrière. L’Unimog est également capable de passer des gués allant jusqu’à 1,20 m de profondeur.

Afin de pouvoir emmener une équipe d’intervention sur tous les terrains, ce véhicule est équipé d’une double cabine pouvant embarquer 7 personnes, conducteur compris.

Pour ceux qui douteraient de sa fiabilité, voici un chiffre révélateur de la qualité de construction de ce véhicule : la durée de vie moyenne d’un Unimog dans le monde est actuellement de 27 ans.

Grâce, entre autres, à sa transmission intégrale et à sa garde au sol de près de 50 cm, le Mercedes-Benz Unimog est un véritable passe-partout.
Grâce, entre autres, à sa transmission intégrale et à sa garde au sol de près de 50 cm, le Mercedes-Benz Unimog est un véritable passe-partout. - T.D.

A lire aussi en Equipements

Renouveler sa phytolicence, comment ça marche?

Cultures Réservée à un cadre professionnel, la phytolicence, en fonction de son type (P1, P2, P3 ou NP), permet aux agriculteurs de stocker, d’acheter, d’utiliser ou de conseiller des produits phytopharmaceutiques. Celle-ci expirée, il vous sera interdit d’en faire quoi que ce soit. Vous vous retrouvez dans ce cas de figure et souhaitez renouveler votre document arrivé à échéance ? Voici la marche à suivre.
Voir plus d'articles