Les premières victimes

Les premières victimes

Dans cette crise de la peste porcine africaine, maladie dont il est bon de rappeler encore et encore, qu’elle n’est contagieuse ni pour l’homme, ni pour les animaux autres que les porcs et les sangliers, chaque jour qui passe apporte son lot de nouveaux cas de sangliers porteurs du virus responsable, de «révélations» surprenantes pour certains – bien moins pour d’autres – au sujet de pratiques douteuses, de mesures contraignantes et même extrêmement douloureuses... Il est vrai que le nombre de personnes et secteurs visés est particulièrement élevé : éleveurs porcins, chasseurs, exploitants...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct