Un autre monde

Un autre monde

« Je rêvais d’un autre monde, où la Terre serait ronde, où la lune serait blonde, et la vie serait féconde. », chantait le groupe Téléphone. Il nous arrive, à toutes et à tous, de rêver d’un autre monde : où il ferait toujours beau, ni trop froid, ni trop chaud, où les gens seraient gentils, sans violences guerrières, sans catastrophes naturelles, sans maladies, sans famine ni épidémie, sans pauvres exploités et misérables, sans riches égoïstes et arrogants, sans donneurs de leçons, sans manipulateurs, sans pollution, sans réchauffement...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct