Accueil Betteraves

Journées techniques betteraves et chicorées: trois matériels sur le terrain

Lors des journées techniques betteraves et chicorées organisées à Ramilies les 13 et 14 juin, il a été largement question du désherbage et des possibilité de combiner lutte chimique et interventions mécaniques.

Temps de lecture : 2 min

Dans la catégorie des outils qui travaillent entre les lignes, on trouve les bineuses, pour lesquelles les guidages automatiques ont le vent en poupe ; elles sont parfois aussi dotées d’une caméra qui va permettre un déplacement transversal en continu. Il y a aussi les systèmes GPS et RTK qui permettent de progresser un peu plus rapidement. Pour ces outils, les constructeurs proposent également une grande diversité de modèles de petits socs qui ont chacun leur spécificité, leur action particulière en fonction de la profondeur de sol travaillée.

À ranger dans la catégorie des équipements qui désherbent l’ensemble de la surface cultivée (rangs et interrangs), les roto étrilles et les houes rotatives sont proposées dans des largeurs de travail nettement plus étendues (24 m, par exemple).

La roto étrille travaille sur les rangs et interrangs. Cet outil est pourvu de doigts disposés sur des disques à la verticale et opère un travail en oblique pour extirper les adventices.
La roto étrille travaille sur les rangs et interrangs. Cet outil est pourvu de doigts disposés sur des disques à la verticale et opère un travail en oblique pour extirper les adventices. - M. de N.

La roto étrille est pourvue de doigts étrilles disposés sur des disques à la verticale qui opèrent un travail en oblique pour extirper les mauvaises herbes. Qui dit travail « en plein » implique de veiller à la sélectivité des passages. Ces outils peuvent intervenir sur des adventices jusqu’au stade maximum de 2 feuilles, et sur des betteraves de 4 à 10 feuilles. La vitesse d’avancement se situe entre 3 et 8 km/h. L’agressivité du désherbage est réglée par les roues de terrage, le poids de la machine et des vérins. Le coût varie entre 16.000 et 18.000 euros.

La houe rotative est équipée de houes rotatives en étoiles aux extrémités en forme de cuillère. Particularité de l’outil : pour une bonne efficacité d’extirpation des adventices, la vitesse minimum d’avancement s’élève à 15 km/h.

Vue d’une houe rotative. L’agressivité du désherbage opéré «en plein» par cet outil est assurée par son propre poids (1,8 t) et par des vérins hydrauliques de terrage.
Vue d’une houe rotative. L’agressivité du désherbage opéré «en plein» par cet outil est assurée par son propre poids (1,8 t) et par des vérins hydrauliques de terrage. - M. de N.

À noter que cet équipement peut également réaliser le décroûtage de parcelles handicapées par de la battance, par exemple en sortie d’hiver sur des froments ; la reprise de croissance est beaucoup plus rapide.

Propos recueillis par M. de N.

A lire aussi en Betteraves

«Si demain les planteurs disparaissent, l’ensemble de la filière en sera affecté»

Betteraves Depuis quelques années, l’avenir de la filière betterave-sucre s’assombrit. L’évolution des décisions européennes, la volatilité du marché mondial du sucre, les changements climatiques et, plus récemment, la crise énergétique pèsent sur l’ensemble du secteur, des planteurs aux industriels. Les premiers sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à se détourner des betteraves tandis que les seconds doivent maintenir leur approvisionnement. C’est donc ensemble qu’ils sont tenus de relever ces défis afin de s’assurer des lendemains meilleurs.
Voir plus d'articles