Casser le naturel, il revient au galop

Casser le naturel, il revient au galop

Pourtant, 2018 se dirige tout droit vers un record de rappels d’aliments suspects : plus de 130, contre 50-60 en moyenne les années précédentes ! La sécurité alimentaire serait-elle en péril ? L’Agence invoque une raison toute simple : le nombre d’échantillons contrôlés s’est multiplié grâce aux nouvelles techniques d’analyse, pour atteindre aujourd’hui le chiffre impressionnant de 200/jour ! 130 cas graves sur 50.000, ce n’est presque rien. De plus, les doses détectées sont infinitésimales. Les molécules, les bactéries, les moisissures suspectes sont traquées avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct