Dans tout le nord-ouest de l’Europe, le manque d’eau pourrait peser sur les rendements

Pour la récolte finale 2018 dans les 5 pays producteurs du nord-ouest de l’Europe, les rendements auront beaucoup plus d’impact que la superficie plantée.
Pour la récolte finale 2018 dans les 5 pays producteurs du nord-ouest de l’Europe, les rendements auront beaucoup plus d’impact que la superficie plantée. - M. de N.

D’après les derniers calculs du Nepg – Groupe des producteurs de pommes de terre du Nord-ouest européen –, la superficie consacrée à la pomme de terre de consommation dans les 5 pays concernés (Belgique, Pays-Bas, France, Allemagne, Grande-Bretagne) s’élève à quelque 595.600 ha, en hausse de 1 % par rapport à la saison dernière. Sur la base des connaissances du marché et d’un bon équilibre entre l’offre et la demande, il pourrait en résulter – si les pluies reviennent à temps ! – une situation d’offre excédentaire dans cette zone géographique....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct